Retour à la page d'entrée Haut de page Page précédente Page suivante Plan du site

Kamel BOUSSABOUA

Kamel BOUSSABOUA

Bienvenue sur ce site consacré à Skikda - l'antique Rusicade - et à Stora. Ce site est optimisé pour le navigateur "Internet Explorer"

Le webmestre
e suis né et j'ai vécu mes dix premières années au 60 de la rue des Aurès (aujourd'hui, rue des Frères Allouche) à Skikda (Philippeville), juste en face de l'entrée des élèves de l'Ecole Anatole France, l'actuelle Ecole El Farabi.
C'est d'ailleurs cette école que j'ai fréquentée, ainsi que l'école maternelle Jean-Jacques Rousseau, sise au 64, rue Antoine Bruno (aujourd'hui, rue Ali Abdennour).
Mon père qui vivait déjà en France depuis 1953 est venu me chercher peu de temps après l'Indépendance. Je quittais l'Algérie en août 1962.
Je suis resté très attaché à ma ville natale, qui a vu naître également mes parents, et où ont vécu mes grands-parents paternels (Boussaboua et Boulassel) et grands-parents maternels (Djouabel et Daïboun Sahel). C'est également la ville de cousins plus ou moins proches des familles Inel, Oudjani, ... Alors, comment oublier Skikda ?

Bienvenue aux visiteurs
e nombreux sites ou blogs sont dédiés à Skikda, ou Philippeville avant 1962. La plupart de ces sites reprenant les mêmes erreurs, selon moi, concernant l'histoire de la ville avec parfois quelques préjugés solidement ancrés, voire même pour certains d'entre eux, un soupçon de racisme et de mépris.
J'ai finalement décidé de faire mon propre site qui est consacré à Skikda d'hier et d'aujourd'hui. L'histoire de l'Algérie y est présente, particulièrement la période coloniale française. Tout cela pour rappeler sans animosité aucune, ce que fut la colonisation et pour que la décence impose de ne pas affirmer qu'elle puisse avoir d'aspects "positifs" quand la vie et la dignité de tout un peuple ont été considérées comme insignifiantes. La colonisation, c'est le bonheur d'un peuple bâti sur le malheur d'un autre, et cela, la morale le condamne. Près de cinquante ans après, les cœurs devraient être apaisés, et laisser place à la raison et à une vision objective du passé, fut-il douloureux, car il le fut pour tous.

Cela dit, le site est avant tout consacré à Skikda. J'y donne mon point de vue et parfois mon interprétation sur l'histoire de la ville et l'origine de son nom à partir de nombreux documents que j'ai consultés et dans lesquels j'ai parfois relevé des contradictions, voire des remises en questions d'affirmations entretenues ici ou là.

Un forum est à votre disposition pour échanger, vous renseigner sur des sujets en rapports, directs ou indirects avec Skikda et l'Algérie, ainsi qu'une page facebook (lien en bas de cette page).

Il y a quelques années déjà, j'avais eu l'intention de créer un site sur Skikda quand je suis tombé tout d'abord sur le site "Il était une fois Philippeville" de M. Marcel-Paul Duclos.
Ce très beau site est consacré essentiellement à Philippeville avant 1962. En le parcourant, j'ai éprouvé de réelles émotions en revoyant la ville de mon enfance, telle que gravée dans ma mémoire, et j'y ai même trouvé le bateau "Le Chanzy" à bord duquel j'ai quitté l'Algérie en août 1962.
J'en ai parlé à mes enfants. Surpris par l'adresse du site, un de mes fils m'a dit que M. Duclos était un de ses professeurs à l'E.N.S.C. de Rennes ; je l'avais alors chargé de le féliciter de ma part, pour la qualité de son travail. J'avais envisagé de lui faire parvenir des pièces en ma possession, quand mon fils m'a malheureusement appris le décès de M. Duclos sur son lieu de travail.

A noter également, les sites de Mme Suzanne Granger et de M. Jean-Paul Castanet consacrés également à Philippeville avant 1962. Clin d'œil du Destin, ces deux personnes et moi-même avons été voisins de quartier et avons dû nous croiser très souvent dans notre enfance.

Et aussi dans un autre domaine, les excellents sites de M. Alain Spenatto, natif lui aussi de Philippeville, consacré à l'Histoire de l'Algérie Ancienne, et ceux de M. Denis Mourad Chetti consacrés au Beylik de Qacentina et aux rois de Numidie. Ces sites sont dans la page "Liens" avec ceux de mon autre passion : l'Aïkido.

Visitez la page facebook et cliquez sur "J'aime" la page pour rester informés

Cliquer sur l'image pour aller sur la page facebook

Le site est optimisé pour "Internet Explorer", car j'ai utilisé certaines fonctions d'affichage propres à ce navigateur, mais il reste bien entendu visible avec les autres.